Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Andre
  • : Présenter l'activité des paroisses de Cadolive - Gréasque - St Savournin
  • Contact

Recherche

16 novembre 2014 7 16 /11 /novembre /2014 17:43

L'Étoile.

Paroisses de Cadolive – Gréasque - St Savournin.

16 novembre 2014. 33e dimanche du temps ordinaire.

Site internet de nos paroisses : http://www.ndetoile.fr/

Évangile de Jésus Christ selon saint Mathieu (25, 14-30).

Jésus parlait à ses disciples de sa venue ; il disait cette parabole : “Un homme, qui partait en voyage, appela ses serviteurs et leur confia ses biens. À l’un il donna une somme de cinq talents, à un autre deux talents, au troisième un seul, à chacun selon ses capacités. Puis il partit. Aussitôt, celui qui avait reçu cinq talents s’occupa de les faire valoir et en gagna cinq autres. De même, celui qui avait reçu deux talents en gagna deux autres. Mais celui qui n’en avait reçu qu’un creusa la terre et enfouit l’argent de son maître.

Longtemps après, leur maître revient et il leur demande des comptes. Celui qui avait reçu les cinq talents s’avança en apportant cinq autres talents et dit : ‘Seigneur, tu m’as confié cinq talents ; voilà, j’en ai gagné cinq autres. - Très bien, serviteur bon et fidèle, tu as été fidèle pour peu de choses, je t’en confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton maître.’ Celui qui avait reçu deux talents s’avança ensuite et dit : ‘Seigneur, tu m’as confié deux talents ; voilà, j’en ai gagné deux autres. - Très bien, serviteur bon et fidèle, tu as été fidèle en peu de choses, je t’en confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton maître.’ Celui qui avait reçu un seul talent s’avança ensuite et dit : ‘Seigneur, je savais que tu es un homme dur ; tu moissonnes là où tu n’as pas semé, tu ramasses là où tu n’as pas répandu le grain. J’ai eu peur, et je suis allé enfouir ton talent dans la terre. Le voici. Tu as ce qui t’appartient.’ Son maître lui répliqua : ‘Serviteur mauvais et paresseux, tu savais que je moissonne là où je n’ai pas semé, que je ramasse le grain là où je ne l’ai pas répandu. Alors, il fallait placer mon argent à la banque ; et, à mon retour, je l’aurais retrouvé avec les intérêts. Enlevez-lui donc son talent et donnez-le à celui qui en a dix. Car celui qui a, on lui donnera, et il sera dans l’abondance. Mais celui qui n’a rien, on lui enlèvera même ce qu’il a. Quant à ce serviteur bon à rien, jetez-le dehors dans les ténèbres ; là il y aura des pleurs et des grincements de dents !’”

Talent enfouit ou talent transmit ?

L’Evangile d’aujourd’hui est une parabole du Royaume, il faut bien se garder de la lire matériellement et de croire par exemple qu’à ceux qui n’ont pas beaucoup d’argent, on leur enlèvera même ce qu’ils ont ! Mais quels sont donc ces talents dont parle Jésus dans la parabole ? Ce ne sont pas les dons naturels non plus, les dons naturels sont plutôt les capacités selon lesquelles le maître donne cinq, deux ou un talent. Mais les talents ne sont-ils pas plutôt les dons de la grâce que chacun reçoit et est appelé à faire fructifier ? Le maître félicite celui qui lui remet les dix talents, comme serviteur bon et fidèle, parce que justement il a été fidèle, mais en peu de chose ; donc faire fructifier ces talents avec les capacités adaptées qu’il avait, était à sa portée. Et donc pour celui qui n’en avait qu’un, c’est pareil : faire fructifier ce talent était à sa portée ; d’ailleurs le maitre lui dit bien qu’il suffisait de le mettre à la banque !

Dieu ne nous demande jamais l’impossible, il nous donne tous les moyens à notre portée pour faire fructifier les grâces qu’il nous accorde. Les sacrements sont à la fois source de ces grâces et moyens pour faire fructifier ces grâces. Bien-sûr que c’est Dieu qui est la source de toute grâce, mais il choisit ces moyens divins que sont les sacrements pour nous les communiquer. Si vous lisez cette feuille c’est qu’à priori vous avez fait l’effort de venir à la messe, ou de vous y associer si vous êtes souffrant et empêchés de venir ; en tout cas vous avez choisis de « profiter » du sacrement de l’Eucharistie et donc vous êtes sûrs de recevoir la grâce de la présence réelle du Seigneur, ou au moins de sa présence spirituelle si vous êtes empêchés de communier. Qu’allez-vous « faire » de cette présence ? La garder pour vous ? Ou la faire fructifier en la communiquant. Rappelez-vous St Paul : « malheur à moi si je n’évangélise pas ». Peut-être pouvons-nous prendre une résolution aujourd’hui : que fais-je faire durant cette semaine comme « acte évangélisateur » pour faire fructifier la présence du Seigneur reçue aujourd’hui.

Fr Bernard Vianney.

 

Annonces.

Fête de la Saint-Savournin : Le samedi 29/11 à 10h30, messe suivie d'un apéritif

Secours Catholique : La collecte annuelle aura lieu les 15 et 16 novembre.

Banque alimentaire : Collecte pour la banque alimentaire les 28 - 29 novembre, les bonnes volontés peuvent S'adresser : Netto à Francis Merli 0617480432 Inter Marché Gréasque : Nicole Jumelle 0618338051

Ames du purgatoire. Le moment est venu de renouveler votre adhésion (16 €), contacter Mme Thérèse MOREAU.

Loto Paroissial : Le 22 novembre à 14H au patronage de Gréasque


"Parrainage" des enfants qui se préparent à un sacrement : dans notre paroisse, des enfants et des jeunes se préparent au baptême et à la 1ère communion. Nous aimerions que chaque enfant ait un "parrain/marraine" parmi les paroissiens, une personne qui prierait pour cet enfant toute l'année scolaire. Si vous en avez le désir, inscrivez-vous sur la feuille au fond de l'église et nous vous recontacterons. Merci d'avance !

Conférence du père Pierre Dumoulin : Dimanche 23/11 à 15h00 à Saint Jean de Garguier", L'origine des Évangiles."(Ceux qui le désirent sont invités à prendre le repas tiré du sac à partir de 13h00)

approfondir SA FOI.

PAROLE DE DIEU.

Découvrir la Vierge Marie à travers l'Evangile, par le Père Guillaume Lepoutre : mardis 18 novembre.

SPIRITUALITE ET DOCTRINE

· La prière à l’école de Saint Augustin par le P. Georges Lissomé : le mardi le mardi 25 novembre

CATECHESE POUR ADULTES : avec fr Marie Vianney, le 1er mardi du mois, à 20h30, Salle Saint Jean. La vie dans le Christ - Une éthique chrétienne (fin) 2 décembre (7e),

Découverte de l’Évangile: du dimanche qui suit Lundi 17 novembre 20h30-22h à St Savournin :

Cadolive.

Messes dominicales : Samedi : 18h.

Intentions de messe.

Samedi 15 novembre Jean et Maria CARDOZO

Gréasque.

Messes dominicales : Dimanche 10h45.

Intentions de messe.

· Dimanche 16 novembre Jeanne CASTELLI

Messe à la maison de retraite de Gréasque le mercredi 19 NOVEMBRE à 15h30 au niveau 0 organisée par les bénévoles de l'Association ST VINCENT DE PAUL et célébrée par le père Marie-Vianney.

Saint Savournin.

Messes dominicales : Dimanche: 9h30.

Intentions de messe.

·        Dimanche 16 :                            Madeleine et François SANCHEZ

·        Lundi 17 :                                    René GIDE

·        Mardi 18 :                                   Marie ARMAND

·        Jeudi 20 :                                    René GIDE

·        Vendredi 21 :                              Marie ARMAND

·        Samedi 22 :                                Denise et Fernand GARCIN

·        Dimanche 23 :                            René GIDE

 

RELANCE DU DENIER DE L'EGLISE

Au mois de mars dernier, nous lancions la collecte du Denier de l’Eglise : comme vous le savez peut-être, les sommes collectées à cette occasion sont la seule ressource du diocèse pour assurer une juste rémunération aux prêtres et à ses salariés tous les mois.

Aujourd’hui, nous voulons vous informer de l’état de la collecte.

Cadolive : septembre 2013 ; 1360€ septembre 2014; 605€ -56%

Gréasque : septembre 2013 ; 4256€ septembre 2014 ; 3994€ -6%

St Savournin : septembre 2013 ; 3149€ septembre 2014 ; 5313 +69%

La collecte de l'ensemble paroissial est en hausse, mais nous devons vraiment tous nous mobiliser pour inverser la tendance dans les paroisses qui ont du retard . Nous sommes tous concernés. Vous trouverez au fond de l’église des enveloppes du Denier : que chacun en prenne pour soi et que chacun pense à un proche, qui ne donne pas encore, pour lui remettre l’enveloppe.

Un grand merci à tous les donateurs pour leur générosité !

Nous vous rappelons que les dons peuvent : être remis à la paroisse ou envoyés directement à l’Association diocésaine de Marseille

 

14 place Colonel Edon

13284 Marseille Cedex 07

(Chèque à l’ordre de l’Association diocésaine de Marseille)

-Vous pouvez aussi souscrire pour un prélèvement automatique simple et pratique que l'on peut arrêter lorsqu'on le souhaite,

-Vous avez la possibilité de donner en ligne sur www.marseille.catholique.

Repost 0
2 novembre 2014 7 02 /11 /novembre /2014 17:17

Départ du Père Sébastien Marie.

Les paroissiens de "l'Ensemble pastoral de l'Etoile" se sont réunis le samedi 30 août en l'église de Cadolive pour célébrer une messe d'action de grâce pour le départ du Père Sébastien Marie, curé de nos paroisses, appelé à une autre mission par la communauté.

Monseigneur AVELYNE, évêque auxiliaire de Marseille, entouré de toute la communauté des frères de St Jean présidait la cérémonie. De nombreux paroissiens, ainsi que les maires des trois communes avaient tenus à venir rendre grâces pour les sept années passées au service des paroisses ou il a développé la "nouvelle Evangélisation" mis en place un programme de formation, œuvré pour l'harmonisation des paroisses.

Monseigneur AVELYNE a tenu a exprimer en son nom et a celui de MGR PONTIER la "reconnaissance de notre diocèse pour le service rendu a l'écoute des personnes, des paroisses et des communes." il a aussi remercié la communauté des frères pour leur "présence communautaire, priante et apostolique."

A l'issu la cérémonie le maire de la commune, M. PEROTTINO, avait tenu a rendre hommage au Père Sébastien en organisant dans les locaux de la commune un pot de l'amitié. Il insista sur le travail du Père pour la commune, pour la communauté paroissiale et aussi pour ses bonnes relations Humaine. M. MARCENGO, maire de St Savournin et M. RUYS, maire de Gréasque ont tenu a remercier le Père Sébastien pour ses années passées et ses relations avec les communes et les élus.

Ce fût l'occasion aussi pour les paroissiens d'offrir un souvenir et de chanter un chants de départ, Merci Père pour ses années passées dans nos paroisses, pour vôtre engagement solide auprès de tous, pour ses années de travail et d'écoute dans nos paroisses. Bonne route pour votre nouveau ministère.

Départ Père Sébastien Marie.
Départ Père Sébastien Marie.
Repost 0
2 novembre 2014 7 02 /11 /novembre /2014 17:11

L'Étoile.

Paroisses de Cadolive – Gréasque - St Savournin.

1er novembre 2014. Solennité de la Toussaint.

Site internet de nos paroisses : http://www.ndetoile.fr/

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (5, 1-12a).

Quand Jésus vit toute la foule qui le suivait, il gravit la montagne. Il s’assit, et ses disciples s’approchèrent. Alors, ouvrant la bouche, il se mit à les instruire. Il disait : “Heureux les pauvres de cœur : le Royaume des cieux est à eux ! Heureux les doux : ils obtiendront la terre promise ! Heureux ceux qui pleurent : ils seront consolés ! Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice : ils seront rassasiés ! Heureux les miséricordieux : ils obtiendront miséricorde ! Heureux les cœurs purs : ils verront Dieu ! Heureux les artisans de paix : ils seront appelés Fils de Dieu ! Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice : le Royaume des cieux est à eux ! Heureux serez-vous si l’on vous insulte, si l’on vous persécute et si l’on dit faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de moi. Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux !”

Extrait de l’Angélus de la Toussaint 2013

La fête de la Toussaint, que nous célébrons aujourd’hui, nous rappelle que le but de notre existence n’est pas la mort, c’est le Paradis ! L’apôtre Jean l’écrit : « Ce que nous serons n’a pas encore été manifesté. Nous savons que lors de cette manifestation nous lui serons semblables, parce que nous le verrons tel qu’il est » (1 Jn 3, 2). Les saints, les amis de Dieu, nous assurent que cette promesse ne déçoit pas. Au cours de leur existence terrestre, en effet, ils ont vécu en communion profonde avec Dieu. Sur le visage de leurs frères les plus petits et méprisés, ils ont vu le visage de Dieu et, à présent, ils le contemplent face à face dans sa beauté glorieuse.

Les saints ne sont pas des surhommes, et ils ne sont pas nés parfaits. Ils sont comme nous, comme chacun de nous, ce sont des personnes qui avant d’atteindre la gloire du ciel ont vécu une vie normale, avec des joies et des douleurs, des peines et des espérances. Mais qu’est-ce qui a changé leur vie ? Quand ils ont connu l’amour de Dieu, ils l’ont suivi de tout leur cœur, sans conditions ni hypocrisie; ils ont dépensé leur vie au service des autres, ils ont supporté les souffrances et les adversités sans haine et en répondant au mal par le bien, en diffusant la joie et la paix. Telle est la vie des saints : des personnes qui, par amour de Dieu, ne lui ont pas posé de conditions dans leur vie (…)

Aujourd’hui, en cette fête, les saints nous communiquent un message. Ils nous disent ; ayez confiance dans le Seigneur, car le Seigneur ne déçoit pas ! Il ne déçoit jamais, c’est un bon ami toujours à nos côtés. À travers leur témoignage, les saints nous encouragent à ne pas avoir peur d’aller à contre-courant ou d’être incompris et tournés en dérision quand on parle de Lui et de l’Évangile; ils nous démontrent à travers leur vie que celui qui reste fidèle à Dieu et à sa Parole fait déjà sur terre l’expérience du réconfort de son amour et ensuite du « centuple » pour l’éternité. Cela est ce que nous espérons et que nous demandons au Seigneur pour nos frères et sœurs défunts. Avec sagesse, l’Église a placé en étroite succession la fête de la Toussaint et la Commémoration de tous les fidèles défunts. A notre prière de louange à Dieu et de vénération des esprits bienheureux s’unit la prière d’intention pour ceux qui nous ont précédés dans le passage de ce monde à la vie éternelle.

Nous confions notre prière à l’intercession de Marie, Reine de tous les saints.

Du pape François

Annonces.

Convocation du conseil paroissial de l'Ensemble Pastoral Notre Dame de l’Étoile. Mercredi 5 novembre à 20h30 à Saint-Savournin

MCR. Mercredi 5 novembre è 14H30 "salle St Jean", St Savournin.

Mardi 11 Novembre messe à Gréasque pour la France et pour la paix à 10h45.

approfondir SA FOI.

CATECHESE POUR ADULTES : avec fr Marie Vianney, le 1er mardi du mois, à 20h30, Salle Saint Jean. La vie dans le Christ - Une éthique chrétienne (fin) Du 5e au 10e commandement 4 novembre (6e et 9e)

PAROLE DE DIEU.

Découvrir la Vierge Marie à travers l'Evangile, par le Père Guillaume Lepoutre : mardis 18 novembre.

SPIRITUALITE ET DOCTRINE

· La prière à l’école de Saint Augustin par le P. Georges Lissomé : le mardi le mardi 25 novembre

"Découverte de l'Evangile" : le lundi - deux fois par mois - 20h30-22h à St Savournin, salle paroissiale.

Cadolive.

Messes dominicales : Samedi : 18h.

Messes en semaine : Le MARDI à 9H

Intentions de messe.

· Samedi 8 novembre Renée FOLCO

· Samedi 15 novembre Jean et Maria CARDOZO

Gréasque.

Messes dominicales : Dimanche 10h45.

Intentions de messe.

· Dimanche 26 octobre Famille ORTEGA

· Jeudi 30 octobre Famille LARA

Saint Savournin.

Messes dominicales : Dimanche: 9h30.

Intentions de messe.

· Dimanche 2 novembre : France REY

· Lundi 3 novembre Jean MARCENGO

· Mardi 4 novembre René GIDE

· Mercredi 5 novembre Marie ARMAND

· Jeudi 6 novembre René GIDE

· Vendredi 7 novembre Marie ARMAND

· Samedi 8 novembre Félix COSTE - Michelle et Francis OLIVERAS

· Dimanche 9 novembre Lionel de MONTLIVAULT

 

Repost 0
7 septembre 2014 7 07 /09 /septembre /2014 16:28

Journées Aumônerie.

Les 25 et 26 août ; l'aumônerie organisée deux journées pour les enfants.

26 enfants ont participés à ces journées placées sur la prière, la rencontre et les loisirs.

Après un moment de prière, chaque enfants participait à des ateliers qui étaient animés par des mamans qui les ont aidés à réviser des matières scolaires pour la rentrée, Math, Français, Anglais et Allemand. Le repas était préparé par les jeunes sous la direction de Cécile, l'après-midi nous sommes allée à la piscine et nous avons fait une course d'orientation dans la colline qui nous a fait perdre le nord, tout le monde est rentré sain st sauf.

Deux journées qui nouaient des liens fort entre nous et nos animateurs.

Merci à Frère Bernard, Frère Denis-Marie, frère Nicodème, Christian, Cécile, Corinne, Aline, Pascale, Marie-Anne, Isabelle et Célestine de nous avoir accompagnés durant ces deux journées.

Journées Aumonerie
Repost 0
7 septembre 2014 7 07 /09 /septembre /2014 16:14

L'Étoile.

Paroisses de Cadolive – Gréasque - St Savournin.

7 septembre 2014.                                 23e dimanche du temps ordinaire.

Site internet de nos paroisses : http://www.ndetoile.fr/

Évangile de Jésus Christ selon saint Mathieu (18,15-20).

Jésus disait à ses disciples : “Si ton frère a commis un péché, va lui parler seul à seul et montre-lui sa faute. S’il t’écoute, tu auras gagné ton frère. S’il ne t’écoute pas, prends encore avec toi une ou deux personnes afin que toute l’affaire soit réglée sur la parole de deux ou trois témoins. S’il refuse de les écouter, dis-le à la communauté de l’Église ; s’il refuse encore d’écouter l’Église, considère-le comme un païen et un publicain. Amen, je vous le dis : tout ce que vous aurez lié sur la terre sera lié dans le ciel, et tout ce que vous aurez délié sur la terre sera délié dans le ciel.

 Oui, vraiment, je vous le dis : si deux d’entre vous sur la terre s’entendent pour demander quelque chose, ils l’obtiendront de mon Père qui est aux cieux. Quand deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis là, au milieu d’eux.

Sous le signe de la charité.

Les lectures bibliques de la messe de ce dimanche nous tracent un beau programme pour l’année qui s’ouvre car elles convergent sur le thème de la charité fraternelle dans la communauté des croyants. L’apôtre Paul affirme que toute la Loi de Dieu trouve sa plénitude dans l’amour, si bien que dans nos rapports avec les autres, les dix commandements et tout autre précepte se résument à cela: «Tu aimeras ton prochain comme toi-même». Le texte de l’Evangile, dédié à la vie de la communauté chrétienne, nous dit que l’amour fraternel comporte aussi un sens des responsabilités réciproques, si bien que, si mon frère commet une faute, je dois faire preuve de charité envers lui et, avant tout, lui parler personnellement, lui faisant remarquer que ce qu’il a dit ou fait n’est pas bien. Cette manière d’agir est un geste d’amour pour son frère. Saint Augustin commente: «Il t'a offensé, et en t’offensant, il s'est fait une profonde blessure: tu n'as aucun souci de la blessure de ton frère? (…) Oublie donc l'injure qui t'est faite, mais non pas la blessure dont souffre ton frère» (Discours 82, 7).

Un autre fruit de la charité dans la communauté est la prière harmonieuse. Jésus affirme: «Si deux d’entre vous, sur la terre, unissent leurs voix pour demander quoi que ce soit, cela leur sera accordé par mon Père qui est aux cieux. Que deux ou trois, en effet, soient réunis en mon nom, je suis là au milieu d’eux». Le Seigneur assure sa présence à la communauté qui — même si elle est très petite — est unie et unanime, parce qu’elle reflète la réalité même de parfaite communion d’amour que Dieu vit en Lui-même et qui s’étend à ses enfants. Demandons tout cela par l’intercession de la Vierge Marie, dont nous allons fêter la fête de la Nativité.

Père Marie-Vianney.

Annonces communes.

Le lundi 08/09 à 18h30 : Messe d’action de grâce à la chapelle de la Valentine suivie d’un apéritif pour les travaux réalisés. Un Temps de prière animé par le groupe de prière de La Valentine est proposé à partir de 17h30

Le samedi 20/09 à 18h00 à Cadolive : Messe de rentrée paroissiale, Installation par Mrg Georges Pontier du père Nicodème comme curé de l’ensemble pastorale “Notre Dame de l’Etoile”,  Suivie d'un apéritif dinatoire (vous pouvez apporter quiches, pizzas, boissons, ...)

Le week-end 26-27-28/09 à Marseille : “Famiho” le festival des familles de notre diocèse. (voir les tracts)

Inscriptions catéchisme : Réunion des parents le 12 septembre à 20H30 à St Savournin, salle St Jean.

Rentrée Caté : les 16, 17, 18 septembre dans les paroisses.

Aumônerie. La Rentrée des jeunes de l’aumônerie se fera le vendredi 19/09 à 18h00 au patronage de Gréasque pour les collégiens et le samedi 13/09 à 18h00 à Cadolive. (Voir tracts)

Cadolive.

Messes dominicales : Samedi : 18h.

Messes en semaine : Le MARDI à 9H

Gréasque.

Messes dominicales : Dimanche 10h45.

Messes en semaine : le jeudi matin à 9h

Intentions de messe.

·        Dimanche 7 septembre :            Alex Lolette

Messe à la maison de retraite de Gréasque le mercredi 17 Septembre à 15 h 30 au niveau 0 organisée par les bénévoles de l'association ST VINCENT DE PAUL et célébrée par le père Marie-Vianney.

Saint Savournin.

Messes dominicales : Dimanche: 9h30.

Intentions de messe.

·        lundi 8 septembre : Famille TIRAND

·        Dimanche 14 septembre : Angèle MARCENGO

Annonces communes.

Messe inter paroissiale : Mercredi : à Saint Savournin, à 18h30.

Groupes de prières : Mercredi  à 20h30 à La Valentine. Jeudi 20h30 à Cadolive.

Répétition de chants : Le vendredi à 15h30 à St Savournin.

Secours Catholique. Le 2e mercredi du mois de 15h à 17h au patronage. (Gréasque)

Aumônerie. Tous les vendredis de 18H30 à 20h à Gréasque "patronage"

Cadolive.

Messes dominicales : Samedi : 18h.

Messes en semaine : Le MARDI à 9H suivie d'une demi-heure d'adoration eucharistique durant laquelle le prêtre se tient à votre disposition pour le sacrement de réconciliation.

Veillée de prière :                           Le jeudi à 20h30 (sauf 2e du mois)

Saint Savournin.

Messes dominicales : Dimanche: 9h30 St Savournin.

Messes en semaine :

Lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi à 18h30, le samedi à 10H

Le dimanche : 18h vêpres, 18h30-19h30 adoration du St Sacrement.

Veillées de prière :  Le 2e jeudi du mois à 20h30 à St Savounin

                                  Le mercredi à 20h30 à la Valentine

Méditation du chapelet :                   Le vendredi à15h à la chapelle.

Répétition de chants :                                        Le vendredi à 15h30.

"Un prêtre vous accueille".           Le samedi matin de10h30 à 12h00 à l’église.

Gréasque.

Messes dominicales : Dimanche 10h45.

Messes en semaine : le jeudi matin à 9h

le samedi, permanence à la sacristie de l'église de 11h à midi.

Chapelet : Le mardi à 10H30.

Repost 0
3 juillet 2014 4 03 /07 /juillet /2014 23:42

Le 3 juillet 1964 avait lieu la benediction de la Vierge, mais le même jour on procédée aussi à la bénédiction de la fontaine du village située place Félix Lescure.

cette fontaine était construite par la compagnie l'Huillier donc le directeur etait M. BIVERqui résidait au château. L'eau était ammenée de la source du"Bon Dieu"

cette fontaine fût rénovée én 1983, plus qu'une rénovation une nouvelle fontaine fût mise en place et lrs pierre envoyée a la poubelle.

Un gréasquéen récupéra les pierreset elle fut reconstruite dans la cour du château ou elle se trouve toujours.

1864 - 2014 A Gréasque
Repost 0
3 juillet 2014 4 03 /07 /juillet /2014 23:24

La paroisse de Gréasque possède une statue représentant la Vierge Marie et l'enfant Jésus. Cette statut est en fonte bronzée, d'un poids de trois cent Kilos et d'une hauteur de 1,80 Mètres. La Vierge Marie est coiffée d'une couronne et porte l'enfant Jésus dans son bras gauche. Celui ci porte le monde surmonté d'une croix dans sa main gauche. De sa main droite, il fait un signe de bénédiction, la Ste Vierge incline la tête en regardant l'enfant. La statue avait été commandée pour la mission qui eu lieu le premier dimanche de mai 1864, Sa sainteté Pie IX avait accordé à tous les diocésains de Marseille de gagner le jubilé à l'occasion de l'inauguration du sanctuaire de ND de la Garde, n'étant pas terminée, elle sera érigée sur le cours de la commune, la bénédiction eu lieu le 3 juillet 1864. La statue posée, M. le curé (François-Etienne-Aimable GUIGOU) prononça l'acte de consécration, le même que Mgr l'Evêque de Marseille avait prononcé le 5 juin lors de la consécration de ND de la Garde. Ce fut un jour de fête et de cérémonie religieuse, le même jour eut lieu la bénédiction de la grande fontaine (la fontaine se trouve dans la cour du château). Les rues du village étaient parées de guirlandes, d'oriflammes et de fleurs, les musiques de Fuveau et de Gréasque participaient à la fête. Plus de 2000 personnes assistaient à la cérémonie. La première messe eut lieu à sept heures, la grande messe fut célébrée à 10 heures. A quatre heures, il y eut les vêpres, puis la procession se mit en marche. M. le curé Guigou se réjouissait d'un si grand succès au milieu de ses ouailles. La statue fut dressée sur son piédestal placé sur le cours Biver, (actuellement Cours Ferrer) L'orateur fit promettre aux assistants, "de ne jamais profaner cette place par des danses ou par quelques autres fêtes publiques condamnables." Une statue encombrante. Depuis quelques année, la municipalité voulait enlevée la statue qu'elle trouvait embarrassante. Dans la nuit du 31 janvier au 1er février 1904, la statue sera renversée. Dans le conseil municipal du 1er février 1904, M. le maire rappelle l'incident de la nuit "on ne sait comment..." et décide que le piédestal soit démonté ainsi que la grille pour être amené au cimetière. En février 1904, suite à une demande de la paroisse de lui rendre la statue, M. le maire (Jules Négrel) refuse sous prétexte que les preuves de propriétés ne sont pas établies. Il suffit pourtant de lire les comptes des conseils de la fabrique des années 1863 et 1864 pages 34, 36, 39 pour s'apercevoir qu'elle a était achetée et payée entièrement avec l'argent de la paroisse. Une souscription avait été lancée pour l'achat de celle ci. Elle sera rendue à la paroisse le 19 janvier en 1913. Elle trône actuellement dans le tambour de l'église, sur la plaque on peut lire : MISSION JUBILE 1864 (date de la mission) 1er FEVRIER 1904. (Date de sa profanation) 19 JANVIER 1913. (Date de sa mise en place dans l'église) André.

1864 - 2014.

~~ La paroisse de Gréasque possède une statue représentant la Vierge Marie et l'enfant Jésus. Cette statut est en fonte bronzée, d'un poids de trois cent Kilos et d'une hauteur de 1,80 Mètres. La Vierge Marie est coiffée d'une couronne et porte l'enfant Jésus dans son bras gauche. Celui ci porte le monde surmonté d'une croix dans sa main gauche. De sa main droite, il fait un signe de bénédiction, la Ste Vierge incline la tête en regardant l'enfant. La statue avait été commandée pour la mission qui eu lieu le premier dimanche de mai 1864, Sa sainteté Pie IX avait accordé à tous les diocésains de Marseille de gagner le jubilé à l'occasion de l'inauguration du sanctuaire de ND de la Garde, n'étant pas terminée, elle sera érigée sur le cours de la commune, la bénédiction eu lieu le 3 juillet 1864. La statue posée, M. le curé (François-Etienne-Aimable GUIGOU) prononça l'acte de consécration, le même que Mgr l'Evêque de Marseille avait prononcé le 5 juin lors de la consécration de ND de la Garde. Ce fut un jour de fête et de cérémonie religieuse, le même jour eut lieu la bénédiction de la grande fontaine (la fontaine se trouve dans la cour du château). Les rues du village étaient parées de guirlandes, d'oriflammes et de fleurs, les musiques de Fuveau et de Gréasque participaient à la fête. Plus de 2000 personnes assistaient à la cérémonie. La première messe eut lieu à sept heures, la grande messe fut célébrée à 10 heures. A quatre heures, il y eut les vêpres, puis la procession se mit en marche. M. le curé Guigou se réjouissait d'un si grand succès au milieu de ses ouailles. La statue fut dressée sur son piédestal placé sur le cours Biver, (actuellement Cours Ferrer) L'orateur fit promettre aux assistants, "de ne jamais profaner cette place par des danses ou par quelques autres fêtes publiques condamnables." Une statue encombrante. Depuis quelques année, la municipalité voulait enlevée la statue qu'elle trouvait embarrassante. Dans la nuit du 31 janvier au 1er février 1904, la statue sera renversée. Dans le conseil municipal du 1er février 1904, M. le maire rappelle l'incident de la nuit "on ne sait comment..." et décide que le piédestal soit démonté ainsi que la grille pour être amené au cimetière. En février 1904, suite à une demande de la paroisse de lui rendre la statue, M. le maire (Jules Négrel) refuse sous prétexte que les preuves de propriétés ne sont pas établies. Il suffit pourtant de lire les comptes des conseils de la fabrique des années 1863 et 1864 pages 34, 36, 39 pour s'apercevoir qu'elle a était achetée et payée entièrement avec l'argent de la paroisse. Une souscription avait été lancée pour l'achat de celle ci. Elle sera rendue à la paroisse le 19 janvier en 1913. Elle trône actuellement dans le tambour de l'église, sur la plaque on peut lire : MISSION JUBILE 1864 (date de la mission) 1er FEVRIER 1904. (Date de sa profanation) 19 JANVIER 1913. (Date de sa mise en place dans l'église) André.

1864 - 2014.
Repost 0
1 juin 2014 7 01 /06 /juin /2014 16:45

Le dimanche 17 avril le Père Brunet, vicaire épiscopal est venu a Gréasque pour célébrer la messe et "Bénir" le patronage après les travaux effectuée par le diocèse.

depuis sa création, les locaux on toujours étaient entretenus par des bénévoles de la paroisse et financés par l'association l'Espérance. Cette année, le diocèse nous a donné un coup de pouce en réunissant les deux salles du bas, en changeant les portes et les fenêtres, en refaisant les façades et la deuxième partie de la toiture.

Un bel outil pour la paroisse, la catéchèse et les diverses activités dont le secours Catholique qui y tiens permanence.

Après la bénédiction un repas fraternel a réuni jeunes et anciens et l'après-midi a été consacrée à des jeux.

Benediction du patronage
Benediction du patronage
Repost 0
21 avril 2014 1 21 /04 /avril /2014 08:32
Veillée Pascale à Cadolive
Veillée Pascale à Cadolive

Veillée Pascale à Cadolive

L'Étoile.

Paroisses de Cadolive – Gréasque - St Savournin.

20 avril 2014.                  Dimanche de la Résurrection.

Site internet de nos paroisses : http://www.ndetoile.fr/

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (20,1-9).


Le premier jour de la semaine, Marie Madeleine se rend au tombeau de grand matin, alors qu’il fait encore sombre. Elle voit que la pierre a été enlevée du tombeau. Elle court donc trouver Simon-Pierre et l’autre disciple, celui que Jésus aimait, et elle leur dit : “On a enlevé le Seigneur de son tombeau et nous ne savons pas où on l’a mis.” Pierre partit donc avec l’autre disciple pour se rendre au tombeau. Ils couraient tous  les deux ensemble, mais l’autre disciple courut plus vite que Pierre et arriva le premier au tombeau. En se penchant, il voit que le linceul est resté là ; cependant il n’entre pas. Simon-Pierre, qui le suivait, arrive à son tour. Il entre dans le tombeau, et il regarde le linceul resté là, et le linge qui avait recouvert la tête, non pas posé avec le linceul, mais roulé à part à sa place. C’est alors qu’entra l’autre disciple, lui qui était arrivé le premier au tombeau. Il vit et il crut. Jusque-là, en effet, les disciples n’avaient pas vu que d’après l’Écriture, il fallait que Jésus ressuscite d’entre les morts.

Du Pape François.

« Le Christ a vaincu le mal de manière totale et définitive, mais c’est à nous qu’il revient, aux hommes de chaque époque, d’accueillir cette victoire dans notre vie et dans la réalité concrète de l’histoire et de la société. C’est pourquoi il me semble important de souligner ce que nous demandons aujourd’hui à Dieu dans la liturgie : « O Père, qui fais croître ton Église en lui donnant toujours de nouveaux enfants, accorde à tes fidèles d’exprimer dans la vie le sacrement qu’ils ont reçu dans la foi » (Collecte du Lundi de l’Octave de Pâques).

Cela est vrai, en effet, le baptême qui fait de nous des enfants de Dieu, l’Eucharistie qui nous unit au Christ, doivent devenir vie, c’est-à-dire se traduire par des attitudes, des comportements, des gestes, des choix. La grâce contenue dans les sacrements de Pâques est un potentiel de renouveau immense pour l’existence personnelle, pour la vie des familles, pour les relations sociales. Mais tout passe à travers le cœur humain : si je me laisse atteindre par la grâce du Christ ressuscité, si je lui permets de changer cet aspect qui n’est pas bon en moi, qui peut me faire du mal, ainsi qu’aux autres, je permets à la victoire du Christ de s’affirmer dans ma vie, d’étendre son action bénéfique. Tel est le pouvoir de la grâce ! Sans la grâce nous ne pouvons rien ! Et avec la grâce du baptême et de la communion eucharistique je peux devenir l’instrument de la miséricorde de Dieu, de cette belle miséricorde de Dieu.

Exprimer dans la vie le sacrement que nous avons reçu: voilà, chers frères et sœurs, notre engagement quotidien, mais je dirais également notre joie quotidienne ! La joie de se sentir des instruments de la grâce du Christ, comme des sarments de la vigne qu’il est Lui-même, animés par la sève de son Esprit ! »

Extrait de l’Angélus du 1er avril 2013

 Annonces.

Gréasque : Vous pouvez déjà réservez la date du Dimanche 18 mai,  10h45 Eucharistie puis bénédiction du patronage après les travaux de restauration et d'aménagement

Repas et kermesse

 

VIVRE SA FOI. Salle St Jean à 20H30 (St Savournin)

Mardi 6 mai : L'éthique chrétienne - les dix commandements

Jeudi 15 : Sœur Anne-Madeleine Rémusat, apôtre  du culte du Sacré Cœur par Mgr Jean Pierre Ellul

Mardi 27 : La conscience comme premier vicaire du Christ chez Newman, par le P. Georges fsj

 

Calendrier liturgique.

Dimanche 20 avril : dimanche de Pâques

Lundi 21. St Anselme               

Mardi 22. St Alexandre 

Mercredi 23. St Georges

Jeudi 24. St Fidèle

Vendredi 25. St Marc

Samedi 26. Ste Alida

Dimanche 27 avril: Dimanche de la Divine Miséricorde.

 

Cadolive.

Messes dominicales : Samedi : 18h.

Durant les vacances de Pâques il n'y aura pas de messe les deux mardis (22 et 29 avril) à 9h00 à Cadolive

Intentions de messe.

·         Samedi 26 avril          Rose PESCE - Jeanne VENAUT

Gréasque.

Messes dominicales : Dimanche 10h45.

Messes en semaine : le jeudi matin à 9h

Intentions de messe.

Saint Savournin.

Messes dominicales : Dimanche: 9h30 St Savournin.

Intentions de messe.

·         Dimanche 20 avril :    France REI

·         Samedi 26 avril :        Félix COSTE

·         Dimanche 27 avril :    Famille MOREAU-PELLOUX

 Messe au "Grand Jardin" à St Savournin : le vendredi 2 mai à 15h

 

Repost 0
13 avril 2014 7 13 /04 /avril /2014 17:47

L'Étoile.

Paroisses de Cadolive – Gréasque - St Savournin.

13 avril 2014.     Dimanche des Rameaux et de la Passion.

Site internet de nos paroisses : http://www.ndetoile.fr/

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (21,1-11).


Quelques jours avant la fête de la Pâque, Jésus et ses disciples, approchant de Jérusalem, arrivèrent à Bethphagé, sur les pentes du mont des Oliviers. Alors Jésus envoya deux disciples : “Allez au village qui est en face de vous ; vous trouverez aussitôt une ânesse attachée et son petit avec elle. Détachez-la et amenez-la moi. Et si l’on vous dit quelque chose, vous répondrez : ‘Le Seigneur en a besoin, mais il les renverra aussitôt.’” Cela s’est passé pour  accomplir la parole transmise par le prophète : Dites à la fille de Sion : Voici ton roi qui vient vers toi, humble, monté sur une ânesse et un petit âne, le petit d’une bête de somme. Les disciples partirent et firent ce que Jésus leur avait ordonné. Ils amenèrent l’ânesse et son petit, disposèrent sur eux leurs manteaux, et Jésus s’assit dessus. Dans la foule, la plupart étendirent leurs manteaux sur le chemin ; d’autres coupaient des branches aux arbres et en jonchaient la route. Les foules qui marchaient devant Jésus et celles qui suivaient criaient : “Hosanna au fils de David ! Béni soit celui qui vient au nom de Seigneur ! Hosanna au plus haut des cieux ! “Comme Jésus entrait à Jérusalem, l’agitation gagna toute la ville ; on se demandait : “Qui est cet homme ?” Et les foules répondaient ; “C’est le prophète Jésus, de Nazareth en Galilée.”
 

De la croix à la gloire.

Aujourd’hui nous vivons dans une même liturgie toutes les contradictions que nous vivons dans nos vies : Jésus est accueilli par des acclamations en entrant à Jérusalem et nous écoutons dans l’Evangile le récit de sa passion qu’il vivra lui-même très peu de temps après. Et dans nos vies, nous passons nous-mêmes sans cesse, de la joie à la peine, de bonnes nouvelles à des catastrophes. C’est le lot de tout à chacun, mais s’il est juste et bon de se réjouir des évènements heureux, nous sommes souvent démunis devant les croix que, nous semble-t-il, le Seigneur nous envoie : « qu’est-ce que j’ai fait au bon Dieu pour mériter ça ? ». Si Dieu permet effectivement que nous ayons à vivre des croix, c’est uniquement parce que, précisément, lui-même en la vivant lui a donné un sens, le seul possible : donner le salut. Lui nous a mérité le salut par sa mort sur la croix, et nous en acceptant de vivre les croix plus ou moins lourdes de nos vies, nous coopérons à notre propre salut et à celui de nos frères en les vivants avec Jésus. De fait nous nous apercevons vite que nous ne pouvons évacuer la souffrance de nos vies ; bien-sûr la souffrance reste un mal que nous avons à fuir et en même temps, quand elle est là, nous avons à l’affronter avec lucidité et à en faire un instrument de rédemption. Il vaut mieux que nous y réfléchissions quand tout va bien parce que ce n’est pas à une maman qui vient de perdre son bébé ou au mari qui vient de voir son épouse partir avec un autre en emmenant les enfants, que l’on peut tenir ce discours. C’est à nous à nous armer pour vivre nos croix ; de toutes façons nous ne les choisissons jamais, mais nous pouvons choisir de les vivre avec Jésus qui nous a dit : « mon joug est facile et mon fardeau léger ». Le joug c’est ce qui permet aux animaux de trait de marcher au même pas et c’est ce que nous avons à faire avec Jésus : marcher à son pas. Et aujourd’hui son chemin va de la joie de l’accueil triomphal à Jérusalem au bois de la croix. Marchons donc dans nos vies à ce pas là : de la gloire à l’épreuve suprême, sachant qu’après la croix vient le triomphe de Pâques et que Jésus est déjà victorieux de tout, même de la mort. Avec lui entrons dans cette dynamique de la gloire qui commence à la croix.

Frère Bernard-Vianney.

 Annonces.

Confessions : le samedi Saint (19 avril)

De 10H00 à 12H00 à Gréasque et St Savournin

Répétitions de chants : Mardi 15 avril à 21H

Gréasque : Vous pouvez déjà réservez la date du Dimanche 18 mai,  10h45 Eucharistie puis bénédiction du patronage après les travaux de restauration et d'aménagement

Repas et kermesse

Semaine Sainte.

Jeudi saint :  Célébration de la Céne à 20H30 à Gréasque.

Vendredi saint :

Office de la Passion : 15H à St Savournin - 19H Gréasque

Chemin de Croix : 15H à Cadolive et à Gréasque.

Chemin de croix dans la colline à 18H à St Savournin.

Samedi Saint. Veillée Pascale à 21H à Cadolive

Dimanche de Pâques :

Messes à 9H30 à St Savournin - 10H45 à Gréasque

Cadolive.

Messes dominicales : Samedi : 18h.

Intentions de messe.

·         Samedi 12 avril          Jacques et Colette SOGNO, Marie Rose CORREA

Gréasque.

Messes dominicales : Dimanche 10h45.

Messes en semaine : le jeudi matin à 9h

Intentions de messe.

·         Dimanche 6 avril        Albert et Nicole BONFILLON

·         Jeudi 10 avril               Familles CAPUANO - VERONE.

Messe à la maison de retraite "Le Soleil de Provence" Le Mercredi 16 AVRIL 2014 à 15 h 30 salle des animations au niveau 0 organisée par les bénévoles de Saint Vincent de Paul, célébrée par le père Marie-Vianney

Saint Savournin.

Messes dominicales : Dimanche: 9h30 St Savournin.

Intentions de messe.

·         Dimanche 13 avril      Familles GIORDANO - ANTONIETTI

·         Lundi 14 avril :            Bruno et  Marie MARCENGO

·         Mardi 15 avril :            France REI

·         Mercredi 16 avril :       France REI

·         Dimanche 20 avril :    France REI

 Messe au "Grand Jardin" à St Savournin : le vendredi 2 mai à 15h

Appel de Mgr PONTIER pour le denier de l'Eglise

Chers Amis,

Ceci est un appel à votre générosité. L’Eglise a besoin de votre participation pour vivre. Elle vous sollicite pour poursuivre et 
perpétuer sa mission au sein de la communauté humaine. C’est grâce à l’aide des prêtres, des religieux, des religieuses et 
des laïcs qu’elle trouve les moyens et les énergies pour apporter solidarité, joie et espérance.

Mais vous êtes-vous déjà demandé comment toutes ces personnes étaient rémunérées ?

Par la participation des catholiques au Denier de l’Eglise, le diocèse a les moyens de leur assurer un traitement ou un salaire.
Chaque baptisé est appelé à œuvrer pour la mission de l’Eglise et à la soutenir par son don au Denier.

Je sais pouvoir compter sur vous pour répondre à cet appel selon vos possibilités.

Je vous en remercie par avance et vous assure de ma prière.

                                                                                +Georges Pontier

Archevêque de Marseille

Benediction des Rameaux à Cadolive et a St Savournin
Benediction des Rameaux à Cadolive et a St Savournin

Benediction des Rameaux à Cadolive et a St Savournin

Repost 0